Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos Blog Koronin

Vous êtes dans le Blog des Koronin 2014, culture du dessin, de la peinture, & notre galerie d'Art contemporain en ligne. 

Ce Blog n’est pas un forum mais un espace privé de courtoisie qui vous renseigne de manière transparente sur nos activités professionnelles. Vos interventions engagent votre responsabilité. Vos commentaires sont modérés.Les photographies & vidéos présentées dans ce Blog respectent l’article 226-1 du code pénal français.

Toutes les photos & images présentes dans ce blog sont réglementées par la propriété intellectuelle - droits d'auteurs, par l’article L. 111-1 du code de la propriété intellectuelle, articles L.121-1, L.122-1.).

©Les Koronin

Joindre Les Koronin

Les Koronin : tél & SMS (numéro non surtaxé) : 00.33.(0)6.74.04.76.82 - du lundi au vendredi de 9h à 18h (exceptés jours fériés). Ou en cliquant sur ce lien.

Publié par koronin

Selon nos connaissances scientifiques actuelles, l’univers serait la résultante de concours de circonstances, non d’une programmation.  L’évolution de la vie est la résultante des capacités des formes vivantes à s’adapter aux contraintes changeantes de l’environnement ; un constat factuel. Il semble donc que l'ordre, l'ordonnance, puisse découler aussi du hasard.

 

Ernest Renan écrivait : « Notre art est de savoir faire de notre maladie un charme. »  Il était  professeur au collège de France & peu réputé pour préparer ses cours. Il se contentait de travailler devant ses élèves voire avec eux. Rodin témoignait en 1911 qu’il ne dirigeait pas ses modèles mais attendait plutôt que ceux-ci prennent une pose intéressante.  Il se disait ainsi aux ordres de la nature, de ses hasards & non d’un procédé usuel.

 

L’un des principes enseignés en prépa art chez Koronin demeure ce même phénomène. Ordonner, orienter, planifier selon des protocoles, des académismes - & pourtant l’une de nos forces est l’enseignement du dessin, de la peinture figurative), traiter les éléments, la matière, les corps comme des objets, des marionnettes que l’on plierait à sa volonté donne régulièrement des résultats sans grande vie. L’imitation est abjecte ! Selon notre pédagogie, il est bien mieux d’indiquer au modèle le sens général de la pose à prendre, tout comme il convient en pure créativité de partir du problème posé, de la question posée vers la situation créée. C’est qu’on appelle la spontanéité. & dans cette spontanéité, il y a l’essence même de la sincérité.

 

Cette sincérité fait défaut dans la majeure partie des réalisations artistiques dessinées ou peintes dans lesquelles on essaye absolument d’ordonner les choses. L’une des plus belles natures mortes qui soit est un panier de provisions que l’on renverse sur une table, un placard ou un garage qu’on ouvre, voire une poubelle & son contenu. Face à tout cela l’étudiant de prépa art ne se contente pas de reproduire les couleurs ou de donner un style selon des touches ou des traits. Il regarde, comprend, puis se détache du modèle pour dessiner ou peindre tout en faisant en sorte de garder en mémoire l’ensemble des éléments & les subordonner à son souvenir. Là débute la sincérité car en lieu & place d’ordonner des surfaces il compose selon l’esprit de chaque élément, selon leur intérieur propre, en accentuant les lignes, les surfaces, les profondeurs  de la nature qu’il interprète pour chacun d’eux.

 

 A suivre jeudi prochain, avec un chapitre sur le mouvement, système de chaos par excellence.  Vous pourrez aussi lire cet article dans le blog intérieur de la prépa

Ernest Renan écrivait : « Notre art est de savoir faire de notre maladie un charme. »  Il était  professeur au collège de France & peu réputé pour préparer ses cours. Il se contentait de travailler devant ses élèves voire avec eux. Rodin témoignait en 1911 qu’il ne dirigeait pas ses modèles mais attendait plutôt que ceux-ci prennent une pose intéressante.  Il se disait ainsi aux ordres de la nature, non d’un procédé.

 

L’un des principes enseignés en prépa art chez Koronin demeure ce même phénomène. Ordonner, orienter, planifier selon des protocoles, des académismes - & pourtant l’une de nos force sets l’enseignement du dessin, de la peinture figurative), traiter les éléments, la matière, les corps comme des objets, des marionnettes que l’on plierait à sa volonté donne régulièrement des résultats sans grande vie. L’imitation est abjecte ! Il convient d’indiquer au modèle le sens général de la pose à prendre, tout comme il convient en pure créativité de partir du problème posé, de la question posée vers la situation créée. C’est qu’on appelle la spontanéité. & dans cette spontanéité, il y a l’essence même de la sincérité.

 

Cette sincérité fait défaut dans la majeure partie des réalisations artistiques dessinées ou peintes dans lesquelles on essaye absolument d’ordonner les choses. L’une des plus belles natures mortes qui soit est un panier de provisions que l’on renverse sur une table, un placard ou un garage qu’on ouvre, voire une poubelle & son contenu. Face à tout cela l’étudiant de prépa art ne se contente pas de reproduire les couleurs ou de donner un style selon des touches ou des traits. Il regarde, comprends, puis se détache du modèle pour dessiner ou peindre tout en faisant en sorte de garder en mémoire l’ensemble des éléments & les subordonner à son souvenir. Là débute la sincérité car en lieu & place d’ordonner des surfaces il compose selon l’esprit de chaque élément, selon leur intérieur propre, en accentuant les lignes, les surfaces, les profondeurs  de la nature qu’il interprète pour chacun d’eux.

 

 A suivre, avec un chapitre sur le mouvement, système de chaos par excellence. 

Natalie Anne Volpe (prépa ensapc esba).

Natalie Anne Volpe (prépa ensapc esba).

prépa ensba ensad ensapc gobelins & chaos ! (3)

Commenter cet article