Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos Blog Koronin

Vous êtes dans le Blog des Koronin 2014, culture du dessin, de la peinture, & notre galerie d'Art contemporain en ligne. 

Ce Blog n’est pas un forum mais un espace privé de courtoisie qui vous renseigne de manière transparente sur nos activités professionnelles. Vos interventions engagent votre responsabilité. Vos commentaires sont modérés.Les photographies & vidéos présentées dans ce Blog respectent l’article 226-1 du code pénal français.

Toutes les photos & images présentes dans ce blog sont réglementées par la propriété intellectuelle - droits d'auteurs, par l’article L. 111-1 du code de la propriété intellectuelle, articles L.121-1, L.122-1.).

©Les Koronin

Joindre Les Koronin

Les Koronin : tél & SMS (numéro non surtaxé) : 00.33.(0)6.74.04.76.82 - du lundi au vendredi de 9h à 18h (exceptés jours fériés). Ou en cliquant sur ce lien.

Publié par koronin

prépa ensba beaux arts de paris : vernissage à l'ensba Cookbook

Message de l’ensba (http://www.beauxartsparis.com/) à votre classe préparatoire, atelier prépa art ensba ensba inp mcrbc ensapc…

Palais des Beaux-Arts
13, quai Malaquais, 75006 Paris

Métro Ligne 4 : Saint-Germain-des-Près.

Message :

"La deuxième exposition du Palais des Beaux‐Arts se propose d’explorer le srapports de la création artistique et de la création culinaire, et leurs processus communs de transformation de la matière.

Invitation

Invitation

La création culinaire est en passe d’être reconnue comme un art à part entière, un mode d’expression ancré dans le contemporain. En 2007 déjà, Ferran Adrià se voyait invité en tant qu’artiste à la Dokumenta de Kassel. Mais sa participation fut limitée à l’invitation de quelques visiteurs de l’exposition dans son restaurant elBulli à Roses… Comment la cuisine peut‐elle pleinement devenir un objet d’exposition ?

La « nouvelle cuisine » dans les années 1970, puis vingt ans plus tard l’avant‐gardisme espagnol ou italien, ont inscrit l’évolution sous le signe d’un devoir de création permanent. Plus récemment, le retour à l’ordre et le recentrage sur le produit ont été le pendant d’une esthétique « nature » qui, en phase avec l’éclosion de la cuisine nordique, a donné ses lettres de noblesse au locavorisme, y compris dans ses expressions les plus radicales. Tous ces mouvements ont libéré la créativité des chefs, questionnant dans unmême élan le statut du cuisinier. Tel le cinéma dansles années 1950, la cuisine bénéficie désormais d’une “politique des auteurs “ et d’une critique capable d’en déchiffrer lesmotifs etles enjeux.

Tel est l’enjeu principal de COOKBOOK : situer la création culinaire dans le champ culturel contemporain, et initier un plus profond dialogue entre artistes et cuisiniers d’aujourd’hui, alors que se multiplient les échanges et les influences mutuelles entre le monde de l’art et celui de la gastronomie. Quelles sont les tendances esthétiques et les formes dominantes dans la cuisine contemporaine ? Le geste de la cuisine nature est‐il soluble dans le travail théorique des cuisiniers plus conceptuels ?

Dans l’exposition centrale du programme COOKBOOK, l’art contemporain forme une “gangue” autour de la création culinaire, représentée par les œuvres préparatoires (dessins, croquis, collages, vidéos…) exécutées par les maîtres de la gastronomie mondiale.

Contacts presse : Heymann, Renoult Associées / Sarah Heymann et Eleonora Alzetta

e.alzetta@heymann‐renoult.com T. 01 44 61 76 76

www.heymann‐renoult.com (documents et visuels téléchargeables)

L'ENSBA :

L’École nationale supérieure des beaux‐arts ‐ Héritière des Académies Royales de peinture et de sculpture créées sous l'Ancien régime, située au coeur de Saint‐Germain des Prés au sein d'un site architectural exceptionnel, les Beaux‐Arts de Paris sont un établissement public à caractère administratif sous tutelle du Ministère de la Culture et de la Communication. La formation est basée sur le travail en atelier, la diversité des pratiques et l’échange avec l’étranger.

L’École délivre un diplôme de 1er cycle après trois ans d’études, et le diplôme national supérieur d’arts plastiques (DNSAP) à la fin de la cinquième année, reconnu au grade de master. Un troisième cycle de recherche complète ce cursus depuis la rentrée 2012. Elle accorde une grande importance aux nouvelles technologies comme à la transmission des techniques les plus patrimoniales, ainsi qu’aux enseignements théoriques.

Les Beaux‐Arts de Paris représentent plus de 500 étudiants, 100 professeurs, artistes enseignants et techniciens, plus de 70 accords d’échanges internationaux avec des écoles d’art dans le monde entier, une médiathèque proposant, 45 000 ouvrages et une collection de plus de 450 000 oeuvres, dont la seconde collection de dessins après celle du Louvre."

PhM

Commenter cet article