Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos Blog Koronin

Vous êtes dans le Blog des Koronin 2014, culture du dessin, de la peinture, & notre galerie d'Art contemporain en ligne. 

Ce Blog n’est pas un forum mais un espace privé de courtoisie qui vous renseigne de manière transparente sur nos activités professionnelles. Vos interventions engagent votre responsabilité. Vos commentaires sont modérés.Les photographies & vidéos présentées dans ce Blog respectent l’article 226-1 du code pénal français.

Toutes les photos & images présentes dans ce blog sont réglementées par la propriété intellectuelle - droits d'auteurs, par l’article L. 111-1 du code de la propriété intellectuelle, articles L.121-1, L.122-1.).

©Les Koronin

Joindre Les Koronin

Les Koronin : tél & SMS (numéro non surtaxé) : 00.33.(0)6.74.04.76.82 - du lundi au vendredi de 9h à 18h (exceptés jours fériés). Ou en cliquant sur ce lien.

Publié par Les Koronin

Galerie en ligne art contemporain : peindre Palerme.
Retour en atelier
Retour en atelier

Galerie en ligne art contemporain : peindre Palerme.

Palerme, fin février 2015.

Des touristes, reconnaissables à leurs appareils photos au ventre, sortent d’entre les deux colonnes de droite. Ils s’enfoncent dans la rue, soleil presque à l’aplomb. Immédiatement, nait l’idée d’une scène en contrejour. Un passionnant défi plastique exigeant de croquer avec l’éblouissante lumière d’un sol qui vient d’être détrempé par une pluie d’orage.

Je croque ces silhouettes, qui s’éloignent doucement. Ces gens ne semblent pas pressés, ce qui me facilite la tâche. Ce comme quoi les touristes peuvent être sympas !

Ils tournent au coin de la rue, face à l’immeuble, que la lumière du soleil quitte. L’éclaircie aura été de courte durée. Je termine les masses des architectures, dont je ne distingue pas vraiment les détails.
Je retranscris ce que voient mes yeux : des taches, des ombres, des flaques de lumières - encore trente secondes de soleil, s’il vous plaît ! Si un nuage voulait bien s’écarter ! Nous sommes dans une ville qui accueille quatre religions bien établies, je compose donc une petite prière, l'on verra bien.
Je suis exaucé ! Palerme doit avoir une relation privilégiée avec le Bon Dieu.

Revenu à Pontault, je repense à cette rue. J’écarte mon carnet ; je me laisse retourner là bas.

PhM

Commenter cet article

ener 28/03/2015 18:22

Il y a de la vie dans ce tableau.

ener 28/03/2015 18:21

Il y a de la vie dans ce tableau.