Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos Blog Koronin

Vous êtes dans le Blog des Koronin 2014, culture du dessin, de la peinture, & notre galerie d'Art contemporain en ligne. 

Ce Blog n’est pas un forum mais un espace privé de courtoisie qui vous renseigne de manière transparente sur nos activités professionnelles. Vos interventions engagent votre responsabilité. Vos commentaires sont modérés.Les photographies & vidéos présentées dans ce Blog respectent l’article 226-1 du code pénal français.

Toutes les photos & images présentes dans ce blog sont réglementées par la propriété intellectuelle - droits d'auteurs, par l’article L. 111-1 du code de la propriété intellectuelle, articles L.121-1, L.122-1.).

©Les Koronin

Joindre Les Koronin

Les Koronin : tél & SMS (numéro non surtaxé) : 00.33.(0)6.74.04.76.82 - du lundi au vendredi de 9h à 18h (exceptés jours fériés). Ou en cliquant sur ce lien.

Publié par Les Koronin

Galerie en ligne : la recette de Dzyan pour l’huile noire

Halli hallo zusammen!!!
Je vous publie une recette de notre ami Dzyan Eric Jarque. Il s’agit de la recette de la fabrication de l’huile noire. C’est une huile de qualité au pouvoir siccatif le meilleur. Elle offre le film dans couleur et durable dans le temps.

La recette de l’huile noire par Dzyan :

 » Mes sources sont multiples

Mr VIBERT l’atelier des fontaines.
David DAMOUR qui a écrit un livre extraordinaire plein de recettes.

Thierry GRIGNON, très intéressant, que l’on trouve sur internet.

La première phase est la fabrication de l’huile noire.

 

Galerie en ligne : la recette de Dzyan pour l’huile noire

Fabrication de l’huile noire:

L’huile noire (soit à base d’huile de LIN, soit à base d’huile de NOIX) ne peut se fabriquer qu’à la cuisson en présence d’oxydes métalliques. En l’occurrence de la « LITHARGE », très difficile à trouver car toxique (c’est de l’oxyde de plomb). J’ai profité d’un A.R. à PARIS pour aller en chercher chez SENNELIER au quai VOLTAIRE.  C’est guère le seul endroit ou on puisse en trouver.
Pour manipuler la LITHARGE, masque et gants latex sont obligatoires…ou gare à l’intoxication au plomb !

  • Pour cette recette, j’ai utilisé de l’huile de lin.  Qu’il faut commencer à faire chauffer au bain marie pour que la température n’excède pas 100°…
  • J’ai mélangé 30 gr de LITHARGE à un peu d’huile pour éviter les grumeaux, puis versé cette pâte liquide dans l’huile. Il faut faire ça dans un local aéré car les vapeurs de cuisson sont âcres…et sans doute toxiques…
  • Avec un fouet (dont il ne faudra plus jamais se servir pour cuisiner…) remuer très souvent car la litharge s’agglutine au fond. Deux heures de cuisson minimum sont nécessaires. 
  • Il faut ensuite faire décanter l’huile cuite dans un pot pour que la litharge s’agglutine au fond.
  • Il reste l’huile noire que l’on verse dans un récipient à travers un filtre de gaze pour enlever les derniers résidus. Et c’est fini.

On a maintenant de l’huile cuite en présence d’oxydes métalliques, premier ingrédient indispensable pour provoquer la réaction chimique qui créera le GEL des anciens maitres…

Galerie en ligne : la recette de Dzyan pour l’huile noire
Galerie en ligne : la recette de Dzyan pour l’huile noire
Galerie en ligne : la recette de Dzyan pour l’huile noire
Galerie en ligne : la recette de Dzyan pour l’huile noire
Galerie en ligne : la recette de Dzyan pour l’huile noire

Reste à fabriquer le VERNIS MASTIC…

  • J’ai commandé directement par internet 60 gr de résine mastic de l’ile de CHIOS. C’est beaucoup moins cher que chez un fournisseur « beaux arts… »
  • Il faut dissoudre la résine mastic soit dans l’essence de térébenthine soit dans l’essence d’aspic. J’avais de l’essence d’aspic et je l’ai donc utilisée. Vous avez tout le process ci-dessous.
  • Confection d’une petite gargousse en gaze dans laquelle se trouve la résine mastic broyée à la molette…La gargousse  de gaze sert à retenir les impuretés qui se trouvent dans la résine mastic…
  • Plonger la gargousse dans le pot rempli d’essence d’aspic (ou d’essence de térébenthine rectifiée) et attendre la complète dissolution de la résine dans l’essence… Ca prend plusieurs jours…
  • Quand toute la résine est dissoute, la gargousse est vide et on la jette. Nous sommes en présence de VERNIS MASTIC…
  • En mélangeant à part égale huile noire et vernis mastic, il se produit une réaction chimique qui transforme les deux produits en GEL, impossible à obtenir autrement.

Le gel se liquéfie sous la brosse et se retransforme en gel quand il cesse d’être remué. Une toile peinte avec ce gel n’a guère besoin d’être vernie.  On peut revenir dans le demi frais indéfiniment.
Il n’y a jamais d’embus et la profondeur des glacis est inégalable. »

Dzyan (Eric Jarque)

 

Mit freundlichen Grüßen (Bis bald Tschüss….!) / Best regards.
Artemis Irenäus Von Baste

Visitez les pages de nos autres artistes :

Vendez vos oeuvres ! 

 

Philippe Morin / Artemis Irenäus von Baste

Les Koronin, galerie en ligne art contemporain Paris
Du lundi au vendredi – 9h à 18h, hors jours fériés.
Formulaire de contact.
Contactez-nous aussi via notre page Facebook 

Online Galerie für Modern Kunst – Les Koronin Paris.
Von Montag bis Freitag 9h – 18 h außer an Feiertagen.
Kontaktformular
Kontaktieren Sie uns auf Facebook ! (Französische Sprache)

Galerie en ligne art contemporain les Koronin.

Commenter cet article

Stratus 17/01/2017 18:39

Bonjour,
Cela semble à première vue complexe, mais je vais tenter.
Par contre auriez vous une photo montrant la différence de rendu avec ou sans huile noire. Merci

Les Koronin 24/01/2017 09:21

Bonjour,
Le résultat de l’utilisation de l’huile noire ne diffère pas visuellement parlant de l’utilisation d’autres médiums. Elle apporte un pouvoir siccatif plus important que les autres huiles de lins (séchage en quelques heures au lieu de jours) & une meilleure résistance des couches picturales lorsque vous reprenez dessus.
PhM