Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos Blog Koronin

Vous êtes dans le Blog des Koronin 2014, culture du dessin, de la peinture, & notre galerie d'Art contemporain en ligne. 

Ce Blog n’est pas un forum mais un espace privé de courtoisie qui vous renseigne de manière transparente sur nos activités professionnelles. Vos interventions engagent votre responsabilité. Vos commentaires sont modérés.Les photographies & vidéos présentées dans ce Blog respectent l’article 226-1 du code pénal français.

Toutes les photos & images présentes dans ce blog sont réglementées par la propriété intellectuelle - droits d'auteurs, par l’article L. 111-1 du code de la propriété intellectuelle, articles L.121-1, L.122-1.).

©Les Koronin

Joindre Les Koronin

Les Koronin : tél & SMS (numéro non surtaxé) : 00.33.(0)6.74.04.76.82 - du lundi au vendredi de 9h à 18h (exceptés jours fériés). Ou en cliquant sur ce lien.

Publié par koronin

Le concours d'entrée en première année du cursus de l' ensad  débutait ce vendredi 6 mars, à 14h précise, par une épreuve de création accessible à chaque candidat via Internet. Cette épreuve dite d'admissibilité est d'autant redoutée qu'elle réclame la constitution d'un dossier plastique de dix feuilles contenant croquis, dessins, photographies, patrons, maquettes, plans et textes. Un travail de près de 72 heures sans plus d'interruptions que quelques courts sommeils  nocturnes réparateurs !
N'oublions pas que nous sommes face à un criblage : une sélection. C'est à dire un examen auquel ne seront reçus que les meilleurs, les étudiants(es) qui sauront s'adopter le sujet donné pour le réinvestir dans une production pertinente et personnalisée.

  
Photos Koronin. L'attente du sujet ?

Ce vendredi :


. 13h30 - Chaque candidat a donc allumé son ordinateur, qu'il soit chez lui, chez un tiers ou dans un atelier prépa. La tension a commencé son ascension vers un sommet qu'on appelle vulgairement le stress.

. 13h55 - Tout le monde prépare ses moteurs de recherches, Google, Voilà, Mozilla etc. Le stress commence à picoter les colonnes vertébrales.

. 14h - L'instant tant attendu ! Près de deux milles candidats se connectent d'emblée sur le site de l' ensad.

. 14h01 - Patatras ! Le site saute, pulvérisé par une erreur informatique du serveur de l'ensad ! 

. 14h02 - Stupeur muette de nombre d'étudiants(es), dont les nôtres venus chercher leur sujet à l'atelier. Appels téléphoniques immédiat des parents d'élèves qui, depuis leurs bureaux essayent également de se connecter sur le site, en vain. 

. 14h05 - Nos étudiants se sont répartis les tâches. D'entre eux  partent de suite chercher le sujet sur place, à l'ensad, d'autres tentent par divers adresses http annexes de rejoindre le site officiel - on ne sait jamais - et un dernier se joint à nous pour contacter téléphoniquement le secrétariat de l'établissement. Qui est saturé.
Méthode, coordination, nos étudiants(es) refusent de céder à la panique qui leur serre la gorge et leur donne envie d'agrémenter le dictionnaire de jurons et grossièretés nouvelles.

Partout sur Internet ils trouvent la même réponse
: "Aucun document ne correspond aux termes de votre recherche dans le web Francophone."
Pire, une erreur http est signalée.
 
. 15h -  Le téléphone de Koronin est à son tour saturé d'appels angoissés de candidats n'appartenants pas à notre prépa, de parents inconnus qui réclament notre assistance. Près de quinze appels en moins de trente minutes. Mais que pouvons-nous leur apporter, nous qui sommes logés à même enseigne qu'eux, sinon les rassurer. Les équipes de l'ensad doivent être en train de réaliser l'impossible pour réparer.  
 
. 15h05 - L'ensad dépose justement via Internet une annonce et offre une alternative réussie :
"Un problème technique est survenu sur notre site le rendant momentanément indisponible..."
Un lien  avec le sujet du concours suit. L'épreuve peut commencer. Le stress s'évapore sous une marée de soulagement, laissant la place à une plus saine angoisse, celle d'avoir maintenant de la retenue dans une épreuve d'examen où il faut être avide de plastiquement s'exprimer.

. 18h00 - Mes étudiants(es) rentrent chez eux. L'atelier ferme jusqu'à lundi prochain.
Malgré l'incident de début d'après-midi et une sacrée frayeur, nos jeunes s'en sortent bien. Le sujet de cette année est assez ouvert - exprimer ses manques, les situer... Nous avions travaillé deux thèmes similaires au premier trimestre, dont un en travaux dirigés et dans ce type de cahier des charges .



Photos Koronin. Ebauche de projet (ancien - propriété de l'étudiante)

Comme le dirait le capitaine à ses enseignes à l'instant de leur confier le cap d'un navire :
"Je vous souhaite, mes élèves, de clairs horizons..."

PhM.
Chacun des commentaires reçu passe par une période de validation de la part d'un modérateur. Nous vous rappelons que ce Blog n'est pas un forum. Il est régit par un esprit de cordialité.
Nous n'acceptons plus les commentaires en style SMS. Nous vous demandons à ce titre de faire attention à limiter vos fautes d'orthographe. Les commentaires anonymes, sur le ton de l'insulte, racistes, sexistes, homophobes, discriminatoires, menaçants, rancuniers, les informations relatives aux enfants ou aux données privées d'une personne, ou visant à volontairement mettre mal à l'aise les participants à ce Blog
sont systématiquement supprimés. Nous vous rappelons que, sur Internet, l'anonymat est tout relatif . Votre ordinateur possède une immatriculation que même une falsification d'adresse IP  ne saurait dissimuler (source : Gendarmerie Nationale). Vos propos engagent votre responsabilité. Koronin se réserve le droit de poursuites judiciaires par saisie du Procureur de la République.

Commenter cet article

stop snoring aids 09/12/2013 12:23

I really hate exams a lot. But also it is an unavoidable thing in our life too. I was planning o give the ENSAD exams this time but had to drop it due to some personal reasons. I think I will go through it next time.

koronin 09/12/2013 18:36

Bonne chance à vous !

FLAMENT Adrien 09/01/2010 23:24


Bonjour j'ai lu l'article, les commentaires...
Et bon le stress des étudiants lors de concours, c'est un peu normal, et il n'y en n'aurait pas ce ne serait pas marrant.

Enfin tout cela pour ve demander :

"Un étudiant habitant en "province" comme vous le dites a-t-il moins de chance qu'un Parisien pour réussir ce concour ?"

En effet je me pose cette question car je ne peux aller à Paris à ma guise et donc je me sens un peu coupé du monde de l'art. Là où j'habite il y a très peu d'expositions et encore moins de
musés.

Enfin bon je fais comme je peux, en n'y croyant guère.

Et une dernière question :

"L'entretien est-il du genre :" Avec quels éléments comptez vous changer la société ?" ou cela est-il moins... comment dire... moins pompeux"?

Merci de vos réponses et bonne année.



un FLAMENT Adrien qui se les gèlent sous la neige.


koronin 11/01/2010 16:14



Bonjour, Adrien « qui se les gèle sous la neige ».  


J’ai tiré mon propos de l’expérience de cette fameuse après-midi de panique.


 


J’appuis votre remarque : tout candidat à un concours est stressé. En ces termes, il est conscient.


 


L’ensad est une école également consciente ce fait. Son choix de publier le sujet via Internet a évidemment pour principe d’être
accessible à tous au même instant. Chaque postulant peut ainsi, où qu’il soit sur le territoire – ou à l’étranger – réceptionner le sujet de l’épreuve d’admissibilité puis le traiter selon ses
convictions.


Une bonne initiative, donc, tant que la page en ligne ne casse pas d’entrée.  Un problème
informatique qui, rappelons-le, ne fut guère du fait de l’ensad. Celle-ci aura tout fait pour remettre le sujet en ligne, au plus vite ; ou dispenser celui-ci via les bonnes vieilles
méthodes : par voie physique auprès de son secrétariat.


 


Le standard de l’ensad ayant été saturé d’appels, et ne pouvant répondre à tous, il était donc certain que l’étudiant francilien
pouvant se rendre rue d’Ulm avait plus de chance – et moins de stress – de recueillir copie de l’épreuve que celui résident loin de Paris.


 


Mais rassurons-nous, les jurys observent la qualité de vos rendus, la valeur et ses sensations, les expérimentations plastiques
qui définissent votre condition existentielle :  l’être-dans-le-monde de l’homme d’aujourd’hui. L’ensad ne vous demande pas d’être le dépositaire d’un savoir-faire convenu, tel qu’il n’est
nullement besoin d’aucune étude spéciale – la prépa demeure un choix personnel – ni d’aucun don congénital pour réussir. Contentez-vous de vous exprimer librement, d'accompagner vos propos de
croquis, d'esquisses colorées, de recherches d'artistes par rapport auxquels vous allez situer votre travail, votre démarche plastique.
On ne vous demandera pas de refaire le monde, seulement d'en exprimer votre vision personnelle.


 


Ce concours demeure donc accessible à tous, pourvu que vous sachiez organiser votre réponse plastique, que vous montriez votre
appétence – goût, attrait, prédilection - à dessiner ; et que le stress consécutif au retard d’obtention du sujet d’admissibilité ne vous devienne pas un obstacle infranchissable.


 


Bonne chance à vous pour cette année.



Dessinez bien ! 

PhM



Laëtitia 06/01/2010 18:00


J'ai beaucoup aimé cet article. Je ne suis qu'en 3ème, mais j'aimerai vraiment pouvoir aller dans cette école. Mais faut-il faire des études avant ? Merci de me répondre le plus tôt possible.


koronin 06/01/2010 19:18



Bonsoir, Laëtitia.


 


Dirigeant une prépa, je serais évidemment enclin à vous répondre que : oui, mieux vaut faire des études préliminaires en art
plastique avant de postuler au cursus de l’ensad. Mais ce serait omettre de vous renseigner pleinement.


 


Aucune préparation n’est obligatoire pour entrer dans une grande école
d’art. Seul le baccalauréat l’est. Des dérogations peuvent être accordées, pour motif exceptionnel dûment justifié. C’est donc à vous d’envisager votre cursus, avec ou sans prépa, selon votre
niveau en arts plastiques et vos compétences personnelles.


 


Il vous faut savoir que :


. L’ensad (www.ensad.fr) recrute
ses étudiants sur concours d’entrée. Le concours d’entrée en première année est ouvert à tous les candidats qui justifient au moment de leur admission du
baccalauréat ou d’un titre français ou étranger admis en équivalence.


. Ceux-ci doivent être âgés de 25 ans
au plus au 31 décembre de l’année d’inscription.. L’admission est
subordonnée, dans la limite des places disponibles, à l’avis favorable du jury souverain en matière de décision. Aucun candidat ne peut se présenter plus de trois fois tout concours
confondu.
. L’épreuve d’admissibilité est
réalisée à domicile et vise à apprécier le potentiel de réflexion et de création des candidats. Le sujet de l’épreuve est disponible sur Internet.

 Je vous joins les liens pour consulter les sujets des dernières années.


- Sujet de l'épreuve d'admissibilité
2009


-
Sujet de l’épreuve d’admissibilité 2008


-
Sujet de l’épreuve d’admissibilité 2007


-
Sujet de l’épreuve d’admissibilité 2006


Les candidats retenus seront convoqués un mois plus tard devant un jury pour un entretien d’une durée de 20 minutes pendant lequel ils
commenteront leur épreuve. Ils apportent également un dossier de travaux personnels, un carnet de croquis (dessin, expression plastique) et seront interrogés sur leurs motivations, leur
connaissance de l’école et des métiers auxquels elle forme.



L’admission au concours comprend une épreuve de création suivie d'un oral qui porte sur l'épreuve de création et sur le programme de connaissances générales. L’épreuve de création complète
l’évaluation des capacités d’expression du candidat, qui exprime sa personnalité, sa curiosité, ses motivations... Elle vérifie ses acquis. L’épreuve
de connaissances générales permet de mesurer la culture générale du candidat. Cet oral vise à apprécier les connaissances, les capacités de réflexion et d’analyse du candidat. Le niveau de
culture générale requis est celui du baccalauréat. Le candidat est généralement jugé sur
la culture contemporaine, artistique, scientifique, technique (livres, expos, films…).



Le jury soumet aussi au candidat un ensemble de reproductions d’œuvres (peinture, graphisme, architecture, design, mode, cinéma…) afin que celui-ci en tire au sort deux pour n’en commenter
qu’une. Le candidat doit faire un commentaire large, être attentif au contenu manifeste de l’œuvre et la resituer dans son contexte historique, sociologique et culturel.
Je vous joins également le programme pour l'épreuve de culture générale du concours de 2010.

Histoire de l’art, analyse d’œuvres :


Le programme concernant l’épreuve de connaissances générales est fixé chaque année par la Directrice de l’École. Il
porte sur l’antiquité, l’histoire de l’art ancien, moderne et contemporain. Pour préparer cette épreuve, les candidats sont vivement invités à fréquenter régulièrement les musées et les divers
lieux d’expositions. Les candidats sont encouragés à consulter ces ouvrages dans les bibliothèques publiques:



- Ernst Hans Gombrich, Histoire de l’art, Paris, Phaïdon
- Temps modernes, XVe-XVIIIe siécles, sous la direction de C. Mignot et D. Rabreau, Flammarion
- Époque contemporaine, XIXe-XXe siècles, sous la direction de F. Hamon et P. Dagen, Flammarion
- Histoire de l'art, 1000-2000, sous la direction d'Alain Mérot, éditions Hazan
- L'Art moderne et contemporain, sous la direction de Serge Lemoine, éditions Larousse
- L'Art du XXème siècle, 1939-2002, sous la direction de Daniel Soutif, éditions Citadelles. 


 Merci d'avoir apprécié l'article.
Si vous avez d'autres questions à me poser, n'hésitez pas.



Cordialement,

PhM.  


 



yargui 13/04/2009 19:30

Je vous avais appelé au téléphone le jour fatidique . Vous m'aviez rassurée et je vous en remercie encore. Mé le résultat est pas bon ,mon dossier nest pas passé . Alors vous qui semblez savoir temps de choses sur le concours quelle est la recette pour y réussir ? Merci de me renseigner encore . Mannue  

koronin 14/04/2009 13:17



Bonjour, Mannue.


 


Je me souviens de votre appel paniqué, il a quelque peu participé à motiver cet article.


 


Je suis désolé, il n’existe aucune recette, aucun truc, pour réussir le concours d’entrée d’une grande école d’Art. Si quelqu’un vous en a un jour parlé, il s’est moqué de vous et/ou a
essayé de récupérer votre clientèle.

Par contre, il existe une méthode.

L’ensad est avant tout une école de dessin, de peinture, d’expression du volume par la représentation de la forme, purgée de toute superfluité. La quiddité de cette forme, c’est d’abord son
dessin (contours, frontières), sa relation à l’espace, son interaction avec cet espace (matières, ombres et lumières etc).


 


Tout projet, toute démarche débute par une série de croquis, de recherches, d’expérimentations qui donnent à voir un engouement au jury, qui l’amène à voyager de page en page au travers de ce qui
est reconnu sans concept comme l'objet d'une satisfaction pleine et entière.


 


Le projet que vous allez exprimer via le dessin, la peinture, un ou des volumes, par l’acte littéraire, est avant tout une invention à laquelle rien ne correspond forcément mais à laquelle nombre
de choses peuvent ressembler.


L’erreur suprême à ne pas commettre est de vouloir épater le jury grâce à quelques belles techniques ou autres subterfuges. Montrer qu’on a hâte de se débarrasser du sujet,
qu’on y répond parce que c’est le sujet du concours mène quasi systématiquement à l’élimination.


 


En conclusion, tout étudiant pour qui le dessin est ennuyeux devrait changer de voie d’études.


 


Dessinez, Mannue. Dessinez et dessinez encore et encore, jusqu’à vous saouler à l’envi de mine de crayon, d’encres, d’aquarelles, de bambou… jusqu’à ce que pour esquisser les contours d’une
forme, sa matière intrinsèque, vous n’ayez plus besoin de la regarder tant elle habite vos sens.


 


PhM.



Neulen 12/04/2009 10:53

Bonjour d'abord .ENSAD ratée ,concours fichu ,trop de stress .Même résultas partout dans ma classe .Tous sommes dégoutés . On verra à la rentrée .On va demander des explications .Je recherche déja une autre prépa moins nulle ;peut être koronin .Vous pouvez m'aider .Pensez à me répondre merci .Sylvaine Neulen .

koronin 13/04/2009 10:30



Bonjour, Sylvaine.

Je comprends votre colère mais, s'il vous plaît, ne vous emballez pas.  Votre prépa n'est pas responsable des choix des jurys du concours.

Une fois pour toute, rappelons que : 
            . la prépa est là pour vous donner les bases plastiques et vous apprendre au travers de méthodes de travail à créer votre mode
d'expression. Le professeur met en place des dispositifs susceptibles de vous aider à développer votre démarche en vous apportant l'information plastique nécessaire, à vous situer
plastiquement. 

            . Le concours d'une grande école est très différent du baccalauréat. Il est là pour vous permettre cette expression à
partir de données précises mais ouvertes (problème à résoudre, question posée, situation créée...) conduisant à l'élaboration d'un projet. Il juge vos facultés d'invention, de spontanéité, de
cohérence d'expression.
 
Différemment du bac donc, le jury recherche des candidats - de futurs lauréats - aux sentiments à fleur de peau, qui prennent  une histoire, se l'adoptent, la décomposent puis la
recomposent avec un souffle personnel et pertinent. 

Faites encore confiance à votre prépa. L'année n'est pas finie et elle a certainement encore beaucoup à vous apprendre

Cordialement, Sylvaine.



Demestrier 06/04/2009 21:19

Oui, je suis d'accord sur la théorie. Mais je pense que vous rêvez. La pratique a peut-être déjà commencée à vous échapper. Certes j'ai lu beaucoups d'avis positifs de la part d'enseignants de l'Education Nationale ou d'anciens étudiants de votre prépa. Mais sur le forum catsuka, vous vous faites traiter de nul.Cordialement, monsieur PhM.Claude Demestrier 

koronin 07/04/2009 08:45



Exact ! Mais lisez la totalité du commentaire en question. L'internaute qui nous traite de "nuls" avoue ensuite n'avoir jamais mis les pieds chez nous.

Ceci tend à démontrer trois choses :

1) Catsuka est un forum particulièrement libre. On peut tout y dire, tout y lire,

2) La majorité des jugements négatifs à notre égard  le sont par des internautes extérieurs à notre prépa, souvent retranchés derrière des pseudos ou des brouilleurs
d'adresses IP, 
  
3) Ces avis négatifs et anonymes sont très minoritaires par rapport aux avis positifs, dont certains viennent de la part d'enseignants de l'Education Nationale, comme vous le
notez vous-même.

Cordialement,

PhM.   



Demestrier Claude 05/04/2009 19:01

Monsieur,
 
J’ai lu avec un vif intérêt les pages de votre blog ainsi que les commentaires des internautes et les réponses apportées par vos soins. Force est de vous reconnaître une passion : celle de communiquer.
Je ne m’aviserai nullement de critiquer vos articles et vos pages. Vous êtes un professionnel de l’Art, je ne suis qu’un béotien dans ce domaine ; je suis un industriel. Je reviendrais plutôt sur ce qui fait la valeur de votre blog : la communication.
Oncle d’une probable future étudiante en Art j’ai déjà parcouru les allées des salons des formations artistiques en quête de renseignements sur la filière. J’ai rencontré des prestataires, visité des stands, mes mains ont accueillies tout ce que ces vendeurs sont capables d’éditer comme prospectus à leur effigie, à leur gloire.
Vous le dites assez justement, il n’y a dans ces salons que des soi-disant leaders du domaine. Parmi les ateliers comme Prép-Art, Hourdé, ESDI, Conte etc. chacun se revendique comme étant le numéro 1 de la préparation aux concours. On ne sait pas s’il existe des numéros deux puisque tous les panneaux publicitaires, tous les discours vantent la même chose : on est les plus beaux, les plus forts. Et tous sans exception demandent à être crus sur parole.
Je me suis même amusé à voir l’atelier Prép-Art marquer : « …légalement déclaré au rectorat de Paris… »
Pourquoi, on pourrait l’être illégalement ?
 A cette « Foire de Paris » vous préférez apparemment une publicité faite par votre clientèle : sa satisfaction au travers de forums libres sur lesquels vous dites n’avoir aucune prise possible.
 Si votre idée est généreuse, je tiens parallèlement à vous mettre en garde. Vous vous exposez à des critiques de la part d’internautes malintentionnés et éloignés de vos élèves réels. J’en veux pour témoin cette Justine qui s’en prend à votre honnêteté et pourrait à votre insu se gausser de vous dans ces forums libres.
Ne prenez-vous pas un risque au fond mal calculé en basant votre Comm sur le jugement parfois intransigeant du commun des mortels ?
 Bien à vous, monsieur PhM.
 
Claude Demestrier (Champigny sur Marne)

koronin 06/04/2009 09:58


Bonjour, M.Desmestrier.

Oui, nous prenons un risque, nous tentons un défi, celui de la confiance avec notre public. Nous le considérons préférable aux campagnes pubicitaires traditionnelles, pour beaucoup bien
sûr orientées par leurs commanditaires.

Cordialement,

PhM.


Emmanno karine 01/04/2009 08:29

salut salut , tous . Nombreux lecteurs si j'en crois les commentaires . Et nombreux avis ! Désolé de vexer certains et certaines mais la comm des prépas se concentre le plus souvent dans des campagnes de pub par affiches dans le métro et dans les revues spé. Alors , difficile de s'exprimer sur ce qu'on pense de ces prépas , à moins d'utiliser un marqueur et d ' écrire sur les affiches !! Merci de nous permettre de nous exprimer , Koronin . Et si vous avez envie d'aller botter le cul de l ' ensad , dites le moi . Je vous accompagnerai ! Cordialement : Karine Emmanno 

koronin 01/04/2009 11:18



Bonjour, Karine.

Eh bien non, quitte à vous décevoir, nous n'irons pas botter le c... de l' ensad. Rappelons-nous une fois encore que l' ensad a fait son possible pour réparer la cassure de son
serveur.

Comme je l'ai déjà écris, Koronin préfère confier sa publicité à ses ex-étudiants plutôt qu'orienter une communication publicitaire comme on vante un produit.

L'Art est expression. L'école d'Art le revendique.  Alors autant appliquer cette liberté en vous l'ouvrant dès ici.

Cordialement,

PhM  




Claude Bernière 23/03/2009 09:53

Bonjour, bon article, bonnes réponses aux commentaires, votre idée ressemble à une profession de foi envers votre clientèle. Elle est risquée, gonflée... j'apprécie ! Serait-ce enfin le retour des grandes ambitions des ateliers d'Art ? Et celui des grandes gueules ? Bien à vous.Claude Bernière, Studio B.

choucroutmamoute 21/03/2009 11:11

Bonjour c'est l'heure des croissants !  Ce matin j'en ai mangé un. Vous voyez que je fais attention à votre avis !Ce que vous me demandez est loyal, Monsieur PhM. Mais vous savez que c'est difficile. La plupart des prépas doivent avoir des alertes Google et sont informées dès qu'on dit quelque chose contre elles. Alors j'attendrai la fin de mon année pour vous dire le nom de la mienne. En attendant je vous ai écris ce mail sous ma vraie adresse. Un bon debut ?  

koronin 21/03/2009 18:46



Oui, Elodie. La plupart des prépas ont des alertes Google. Nous aussi, d'ailleurs. Mais nous nous en servons pour tirer avantage des avis des consommateurs ; 
bref : nous améliorer.

Pour votre petit déj, essayez la tartine de pain blanc avec de la confiture de framboise.  Un régal.

Bon samedi à tous, je ferme le blog pour ce week-end.

PhM



choucroutmamoute 20/03/2009 12:51

Merci de votre réponse. D'abord je ne mange pas de croissants au ptit déj. Je préfère un yaourt et un fruit. C'est moins gras. Moins snack ! Je ne voulais pas vous tendre une perche mais vous pouvez la saisir.Je suis dans une prépa connue mais fataliste, amorphe face au problème que nous a posé l'ensad. Elle n'a su dire que : "ce n'est pas de notre fait ; ce n'est pas notre responsabilité" ! Traduction : Démerdez vous ! Merci à vous de me laisser m'exprimer par votre blog.  Votre différence commence là certainement. Dans ma prépa, ça n'existe pas. Voulez-vous son nom ? Le publierez-vous ?

koronin 20/03/2009 13:20



J'accepterai uniquement si, de votre côté, vous signez votre commentaire de votre véritable identité.

Concevez qu'une critique écrite sous pseudo est moins percutante que si l'auteur prend ses responsabilités. 
 
PhM. 



choucroutmamoute 20/03/2009 08:11

Bonjour. L'ensad a fait son possible pour dépanner , Koronin le note dans ses lignes. Je ne pense pas qu'il y ait matière à polémiquer plus avant. Par contre : Koronin, on peut réellement vous appeler pour résoudre un problème ? Même si on appartiend à une autre prépa ?

Koronin 20/03/2009 08:50



Bonjour, Choucroutmamoute.

Un commentaire matinal qui sent bon les croissants !


 
Oui, l’Ensad a fait son possible pour réparer.


Oui, à l’impossible nul n’est astreint, surtout face à l’informatique et ses évolutions permanentes. L’informatique est un outil génial mais
fort complexe à produire, confié à de multiples intervenants qui tous ne travaillent pas forcément de concert.


 


Vous semblez sous-entendre que votre classe prépa aurait une conception différente de la nôtre concernant son engagement pédagogique. Eh
bien, je vous remercie de me tendre une perche pour me permettre de continuer à affirmer  cette différence entre Koronin et l'un de ses
concurrents.


Oui, vous pouvez appeler l’Atelier dans le cas où votre classe prépa ne répond pas à vos questions, notamment un jour d’examen.
 


D’ailleurs, soyons précis ; qui vous l’interdirait ?


 


PhM


 


 



Mohammed Dakkas 19/03/2009 13:31

pour l'ensad !   bien votre article. vous êtes les seuls à vous exprimer dessus ce sujet.

koronin 19/03/2009 18:15



Merci.

PhM



Mohammed Dakkas 17/03/2009 22:01

l'ensad n'avait pas vérifié son matériel ??? c'est la première chose qu'on devrait faire quand on organise un concours de niveau national. ça ne fait pas très sérieux. Ba ! ça ne les empèchera pas dormir.

koronin 18/03/2009 08:31



Je ne puis que vous donner raison.

Lorsque vous écrivez : "ça ne les empêchera pas de dormir ",  faites-vous référence aux équipes de l'ensad ? Aux candidats ?

A vous lire.  
PhM



Laurent de Mallesier-Bel 16/03/2009 16:08

Pour "Justine" : une citation de Robespierre :" Accusez mais prouvez ! Ou alors taisez-vous."M.B Enseignant en retraite.

Guillaumin 13/03/2009 21:22

Il est étrange et peu réconfortant de voir que dans un domaine aussi parfaitement hermétique (les prépas arts), pour une fois que quelqu'un tente une ouverture (Koronin), il ait droit à la critique tous azimuts, soulignée par une très grande agressivité. Phénomène de société, protégé par la jungle sur internet, qui autorise toutes assertions ! Lamentable... Et si pour une fois nous tentions d'être positifs selon "Dale Carnégie". Bravo Koronin. Aurélie Guillaumin ESAIS

Justine 12/03/2009 23:20

Bonjour,Vous vous interrogez quant à l'humilité des autres ateliers face aux résultats des concours d'entrée aux grandes écoles... Mais vous? Si vos résultats étaient visibles l'an passé sur votre site, en première page, cette année... rien! pas de trace! Votre honnêteté semble se manifester uniquement quand cela vous intéresse...Une dernière chose: si je puis me permettre, votre style pompeux est très amusant à lire! Certaines fautes grossières, telles que l'utilisation intransitive du verbe pallier, le "quant" suivi d'une apostrophe, "emblée" et non "amblée", etc., rendent d'autant plus ridicules vos "nonobstant" fort désuets! Voudriez-vous vous faire passer pour ce que vous n'êtes pas?Bien cordialement malgré tout,Justine

koronin 13/03/2009 16:23



Bien que j’aie toute latitude pour « poubelliser » votre avis – il ne respecte pas les clauses de publication au regard de
ses insinuations volontairement malveillantes – je vais vous répondre.


Soyez convaincue que tout autre prestataire n'en prendrait pas le temps.


 


Mea Culpa pour ma façon de parler, je suis comme je suis. Il vous faut m’accepter tel quel, comme je vous accepte sur mon Blog.


 


Le retrait des résultats concours par concours était une innovation Koronin dans notre domaine de prestations.  Une innovation peut-être trop novatrice dans notre domaine de prestations. Il s’avère que cette méthode est moins communicative que d'afficher un
pourcentage ( exemple : 70% de réussite annuelle - résultat pondéré ). Rapidité de lecture, sans doute. Un avis du public dont il me faut tenir compte dans ma communication.


 


Votre sentence à mon égard contredit – et est contredite – par les nombreux avis partagés
sur les forums Internet les plus fréquentés.


Votre cerveau serait-il mieux avisé que les trente derniers ayant publié dans ces forums libres ?  Mes anciens étudiants seraient-ils tous dans l’erreur, excepté vous ?  


Vous me parlez d’honnêteté, Justine. Vous nous faites votre leçon à coup d'insinuations et vous vous réfugiez derrière un
pseudo. Allons, allons... 


Cordialement, également.


 


PhM


 



jackmauriarty 12/03/2009 11:46

Ce blog n’est que un spam ! Ses articles surtout et celui là en tout particulier. Rien d’intéressant aussi dans les commentaires. Le dernier c’est celui d’un bon petit soldat de l’ensad, point ! L’explication d’Internet (on serait à l’âge de glace ???) est ridicule. Peut-être vous avez bien réagi. D’accord. Mais le mettre en lecture sur le net, là vous vous flattez. Du spam et encore du spam. On dirait les articles de Bousteau de BAM. Vous parlez de tout et rien. 5/20 parce que je suis gentil. Du temps de perdu quand on cherche sur Internet une info intéressante. D’ailleurs qui connaît votre école réellement ? D’accord vous avez des défenseurs sur les forums de l’Etudiant et d’Agoracampus. Mais quand on va au salon de l’étudiant on voit d’abord les Grands Ateliers : Prép-Art, Hourdé, Maryse-Eloi, ESDI… et vous ? Où êtes vous ? Vous êtes aux abonnés absents !!! Alors rangez votre blog qui pollue la toile et par pitié !!! faites taire ces internautes qui insultent les Grands Ateliers et portent atteinte à leurs images par leurs allusions pas finaudes.
 
Signé : un Connaisseur.

koronin 12/03/2009 13:10



Ouh ! Que voilà un commentaire bien égotiste ! En l'ouvrant, mon déjeuner en mains, j'ai d'abord cru à une mauvaise blague,
celle d'un internaute en mal d'en découdre, caché derrière son pseudo. J'aurais pu l'ignorer mais il me permet de rappeler ce point de philosophie qui énonce que tout homme persécute
s’il ne peut convertir. Et que seule la culture y remédie en proposant la diversité.

Je réponds donc à cet internaute; en lui disant d'abord bonjour.  


Nonobstant un besoin évident de communiquer à l'instar de ses concurrents, Koronin ne participe pas aux Salons de l’Etudiant ou à
celui de Studyrama, et ce par choix.
 Quand nous voyons tant de "Grands Ateliers" revendiquer être chacun le plus beau et
représenter d'amblée la meilleure référence,  nous nous demandons où est passé leur humilité face aux résultats officiels des concours d’entrée des grandes écoles auxquels ils
préparent.Contrairement à eux, Koronin n'a pas besoin de payer pour sa publicité. Il confie sereinement celle-ci à sa
clientèle, laquelle s’exprime librement sur des forums publics, hors d'atteinte de toute censure.


Les avis d'étudiants réels ne valent t'il pas mieux qu'un stand pubicitaire ? 

Ce blog est celui d'une école. Il ouvre aux internautes un droit d'expression, de conscience, pour autant que les règles de publications fixées soient respectées. Aucun article ou
commentaire publié n'y est juridiquement insultant pour qui que ce soit.
  


Quant’ à votre référence à Fabrice Bousteau du journal BAM (Beaux-Arts Magazine), je la
prends comme un compliment. Les éditoriaux de M. Bousteau font en effet autorité en matière de réflexion sur la réalité de la scène culturelle européenne.


 


Ph.M



Laurence Yvart 12/03/2009 07:17

Encore une difficulté informatique qui ajoute un stress aux étudiants.
Nous prêtons à cette nouvelle technique tous les attraits d’une technique fiable et assurée, sans failles, une « mécanique bien huilée » . Il ne faut pas oublier que l’informatique et internet n’en sont encore qu’au stade de « l’expérimentation mondiale », j’en veux pour preuve : le piratage dû aux failles d’internet, la non compatibilité des anciens logiciels avec les nouveaux OS  ...
Des difficultés de tous ordres sont donc toujours à pré »voir.
De cette opération je tire trois éléments :
1 - que la mise à disposition des sujets de concours peut être problématique, par contre les corrections devraient être apportées pour l’avenir,
2 - que l’ENSAD a tout mis en place et ce rapidement pour apporter un remède,
3 - qu’il y a des écoles d’art qui suivent et s’occupent de leurs étudiants. Mes félicitations à la vôtre.
                                                              L.Yvart

koronin 12/03/2009 09:39



Merci.


PhM.



Noëlle Barrat 10/03/2009 21:30

Vous pouvez dire que vous ne mâchez pas vos mots ! Il ne s'agit pas de juger l'Ensad mais de lui faire savoir que beaucoup d'étudiants et d'étudiantes n'ont pas eu la chance d'avoir l'aide de leurs enseignants pour s'organiser face à ce cafouillage. D'accord le sujet paraissait simple. Pour sûr quand on a la chance d'avoir une école qui vous y a déjà entraîné. Alors s'il vous reste de la place pour la rentrée scolaire de septembre, je serais heureuse de visiter votre école. Cordialement en retour.Noëlle Barrat.