Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos Blog Koronin

Vous êtes dans le Blog des Koronin 2014, culture du dessin, de la peinture, & notre galerie d'Art contemporain en ligne. 

Ce Blog n’est pas un forum mais un espace privé de courtoisie qui vous renseigne de manière transparente sur nos activités professionnelles. Vos interventions engagent votre responsabilité. Vos commentaires sont modérés.Les photographies & vidéos présentées dans ce Blog respectent l’article 226-1 du code pénal français.

Toutes les photos & images présentes dans ce blog sont réglementées par la propriété intellectuelle - droits d'auteurs, par l’article L. 111-1 du code de la propriété intellectuelle, articles L.121-1, L.122-1.).

©Les Koronin

Joindre Les Koronin

Les Koronin : tél & SMS (numéro non surtaxé) : 00.33.(0)6.74.04.76.82 - du lundi au vendredi de 9h à 18h (exceptés jours fériés). Ou en cliquant sur ce lien.

Publié par koronin

Je reçois ce jour un courrier du Rectorat de l’Académie de Paris.

 

Celui-ci nous annonce qu’après consultations des associations étudiantes MET et UNEF en date du 28 mai 2010, au regard de notre programme pédagogique (et de ses applications ?) l’Atelier Koronin est officiellement reconnu classe de mise à niveau pour la préparation au concours d’entrée de l’ INP . 

 

Document signé par M.Gérard, Recteur & Chancelier des universités, le 2 juin 2010.

   

PhM.

(Philippe Morin)

 

ps : je vous mitonne pour la fin de la semaine prochaine un petit cours en ligne de technique de copie de peinture, à partir de la "jeune fille au miroir" de Titien, travail issu de l'une de mes lauréates inp / Avignon.

 

jeune fille au miroir letitien 

Commenter cet article

yoann 23/08/2010 00:25



merci pour votre réponse. si je dois faire une prépa, je sais où aller.


yoann



yoann 21/08/2010 12:38



et si on n'arrive pas à faire un choix ?



koronin 22/08/2010 11:24



Choix : « Toute décision est un drame qui consiste dans le sacrifice d'un désir sur l'autel d'un autre désir » disait
Claparède.


 


Articulez un organigramme en partant des quatre questions personnelles suivantes :


 


1 - avez-vous les compétences plastiques nécessaires pour vous passer de cours prépa inp à temps complet ?


2 – possédez-vous l’organisation personnelle pour gérer vous-même les apprentissages essentiels à réussir les concours inp
?


3 -  faites-vous uniquement le choix de cours prépas au concours inp sur le seul critère
financier ?


4 – attendez-vous d’un cours prépa au concours inp qu’il vous mâche le boulot et vous donne des recettes scolaires toutes
cuites ? Ou plutôt qu’il vous inculque des méthodes de travail, vous apprenne comment et quand vous servir de tel ou tel outil pour qu’à votre propre initiative vous en alimentiez un panel
d’outils efficaces ?


 


Le rapport inp le dit très bien : il existe diverses formules pour se préparer au concours des restaurateurs. Koronin en est une,
Condé et la Grande Chaumière aussi. Chacun peut donc voir midi à sa porte, comme il l'entend, après analyse précise de ses besoins et de ses possibilités. D’ailleurs, mieux vaut avoir ce
choix et butter quelque peu dessus qu’être limité à un seul cursus !


 


PhM.



panini18 20/08/2010 07:30



mdr.brandon miaou. il faut lire les documents inp.. et se documenter.


l'académie de la grande chaumière n'est pas une prépa mais un cour semi public (16 euros la séance) avec des cours que tu négocies avec le prof artozoul si tu as 30 euros à foutre en plus dedans
l'heure de cour si tu veux faire de la peinture.. fin du cour tu rembarques tes nippes et tu cèdes la place jusqu'à la
fois prochaine. à toi de faire ton emploi du temps. de te prendre en main côté révisions programme hist art et sciences. tu es ok en chimie organique ? l'INP aime bien ce recoin parce que
bourdelle et autres y ont donné des cours..^autrefois.


je ne crois pas qu'il existe une école du siècle. a toi de choisir un cour ou une prépa dont les réussites ne se limitent pas aux préadmissibilités.. là faut se renseigner. 



koronin 20/08/2010 18:36



Bonsoir, Panini.


 


Faire ou non une prépa, en choisir une publique ou privée, avoir des cours à mi temps ou plein temps demeure au choix de chacun. Ce
choix ne saurait être discuté par quiconque, pour quelque raison que ce soit, s’il mène à l’acceptation des responsabilités qu’il engendre.


 


En clair : chaque écoles à ses plus & ses moins. Demeure ensuite le taux de résultats au concours inp, annuellement variable,
pourvu – comme vous le dites si bien – que ce taux ne se limite pas aux pré-admissions !


 


Pour conclure et fermer cette discussion, je dirais que les écoles sont réciproquement meilleures les unes les autres, chacune dans
leur domaine de prédilection, selon leur formule d’enseignement à un instant donné et pour une circonstance précise, et qu’aucune ne méprise les autres.


Sans ce sentiment, les mots, les rapports, n’ont aucune valeur.


 


PhM.  



bradon miaou 16/08/2010 18:23



d'abord la page est pas dans stats mais dans intro (page 6)!


il est écris : "dans les formations initiales autres parfois en plus d'un cursus d'histoire de l'art, on trouve :
- des formations en arts plastiques (prépa arts plastique, 2; école des beaux-arts, 2; arts plastiques, 4)
- école Estienne, 1; école Boulle, 1; école de Condé, 3.
- un bts de chimie.
- un brevet des métiers d'art (broderie).
(...)
... la diversité des candidats tant en terme de provenance géographique que de formation, et la diversité encore plus grande de la manière dont ils se sont préparés aux épreuves pratiques (de la
tradition familiale au cours de la Grande Chaumière, en passant par des formules très composites) en témoignent."


signé par catherine chevillot. une docu qu'on ne peut pas nier ! 



koronin 17/08/2010 10:40



Vous avez parfaitement raison Brandon Miaou, même si je ne vois pas où vous voulez exactement en venir. Mais en essayant apparemment
de plébisciter Chaumière, vous me rendez un fier service, notamment en citant le rapport inp 2009. Et je vous en remercie !


 


Lisons cet élément du rapport inp :


 


Il cite deux grandes écoles des arts appliqués, Boulle & Estienne et une école spécialisée privée, Condé.


 


Si les écoles des beaux-arts sont présentées au pluriel, l’abréviation « prépa » est au singulier.


 


Chose intéressante, la prépa art Koronin est la seule prépa art dont une commission constituée des autorités rectorales et des
associations étudiantes nationales ait dûment vérifié les résultats au concours inp pour obtention d’un nouveau label.


 


Si vous comparez les chiffres « écoles des beaux-arts = 2 » et « prépa art = 2 », alors peut-on dire que la prépa
art Koronin ferait jeu égal avec l’enseignement supérieur public, arts appliqués compris, juste derrière Condé ?


 


Quant’ à Chaumière, à mon humble avis le rapport inp fait plutôt référence aux étudiants déjà expérimentés et n’ayant eu comme besoin
que de conforter leurs connaissances plastiques.  Ce qui remet encore une fois les lauréats inp de chez Koronin au même niveau que ceux issus des cursus publics les meilleurs ; n'en déplaise
!  


 


PhM.  


 



brandon miaou 15/08/2010 22:35



bonjour : je voudrais savoir les statistiques d'entrée au concours (admissions bien sur !!!)


a) prépa


b) condé


c) grande chaumière (qui me semble la référence)


 si vous pouvez répondre ; merci.



koronin 16/08/2010 12:41



Bonjour, Brandon Miaou.


 


Permettez-moi d’être quelque peu surpris par cette question, qu’il aurait mieux valu poser à l’inp ; ne croyez-vous
pas ?


 


Vous pouvez trouver ces infos sur le site inp ( www.inp.fr ), département des restaurateurs, rapport des
jurys, téléchargeables.


 


En saisissant le rapport inp 2010, pages des statistiques, vous constaterez 2 lauréats prépa arts plastiques, 3 lauréats en provenance
d’un cursus déjà spécialisé comme Condé. Il n’est pas fait mention de la Grande Chaumière, excepté dans un propos annexe concernant la mentalité d'apprentissage, sans détail de résultats.


 


PhM.


 


  



Quentin 18/07/2010 23:55



Bonjour : une question.


j'aimerais faire de la restauration de sculpture. J'ai lu vos résultats, je suis intéressé. Problème : je suis porteur du VIH depuis 2ans. Je considère ma maladie comme une maladie
chronique mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Je prends des antirétroviraux (respect d'horaires le midi) Un de mes traitements me rend anxieux.  Vous accepteriez quand même mon
inscription ?


Cordialement


Quentin 



koronin 19/07/2010 09:27



Bonjour, Quentin.


 


Nous connaissons tous des personnes qui vivent avec le VIH, dont de certaines sont même épicuriennes. Et il n’y a que des gens
malsains pour repousser la souffrance d’autrui.


 


Prendre vos traitements y compris en salle de cours – en présence de vos condisciples - revient à vous montrer impitoyable avec vos
souffrances. Et l’anxiété – qui est déjà une école de psychologie pour le candidat au concours inp – est familière de l’artiste.


 


Ce ne sont pas seulement vos capacités intellectuelles ou physiques qui vous permettront d’exercer un métier du patrimoine ; se
sont d’abord vos choix personnels.



surveillant17 01/07/2010 13:41



un titre ne justifie pas une qualité.


classe de mise à niveau inp ne veut rien dire.



koronin 01/07/2010 14:00



Vous revoici sur le blog, Surveillant17.


  


Selon les autorités administratives officielles – le rectorat de Paris/chancellerie des universités et les associations
nationales étudiantes etc. - un titre est un nom exprimant une qualité reconnue, un droit d'exercer une charge.


 


Plus précisément, la "classe de mise à niveau" signifie accueillir l’étudiant tout juste diplômé d’un baccalauréat de filière
généraliste et améliorer ses compétences artistiques et techniques afin qu'il puisse intégrer des filières professionnalisantes liées aux métiers d’art, dont l'inp.


 


Un bon point pour Koronin, n'est ce pas ?


 


PhM.



antonia 21/06/2010 13:19



coplmt sujet "réussite"


la réussite fait fantasmer.



polenka 20/06/2010 10:43



Pour information complémentaire :


 


La musique de film a fait sa première apparition en  novembre 1908 pour le film 
L'Assassinat du duc de Guise tourné par André Calmettes et Charles Le Bargy. La musique de ce film fut composée par
Camille
Saint-Saëns, qui devint ainsi le premier compositeur de renom à composer une musique spécialement pour un film.


 


Il est assez logique de vouloir lier la musique de film à la musique classique, bien que les genres adoptés par les auteurs de
musique de film puissent parfois être très différents — par exemple Eric Serra et Bernard Herrmann.


 


Toutefois, lorsque l'on se livre à une comparaison, il apparaît que la construction est très différente.


 


Ainsi, le « classique » dispose d'une relative liberté de construction — même s'il y a des normes telles que le nombre
de mouvements dans une symphonie — alors que le musicien de film doit « coller » à la scène, parfois à la seconde près. Une autre différence est la richesse, qui est plus importante
dans la musique classique.


 


Les auteurs de musique de film sont souvent tenus à une certaine récurrence voire une certaine redondance. Il faut rappeler que
la musique est faite pour illustrer le film et non l'inverse (à quelques exceptions près, notamment la musique de Paul Dukas reprise dans Fantasia).


 


Igor Stravinskiconsidéra la musique de film comme  du papier peint qui
signifie par là que la musique devait supporter l'image et l'histoire, mais ne pas prendre le pas.


 


Certains des compositeurs de musique de films ont été simultanément des compositeurs de symphonies, de concertos et/ou de ballets
— Igor Stravinski, Jerome Moross, Arthur Honegger, Aaron Copland etc..


 


Comme tels, ils ont été classés comme musiciens classiques. Pour les autres, il est indéniable que la plupart d'entre eux,
souvent de par leur formation classique — ainsi par exemple Georges Delerue fut l'élève de Darius Milhaud[] —, ont été influencés par les morceaux du
répertoire classique.


 


D'où certaines filiations que le mélomane n'aura aucun mal à reconnaître en écoutant attentivement certaines musiques de film.
Elles constituent une sorte d'hommage aux classiques.


 


S : cop/coll encyclpd wiki


 


Cordialement



surveillant17 20/06/2010 09:54



est ce quevous nous dit toute la verité ??


des prépas meilleurs que koronin ily en a !!!!!!!!



koronin 21/06/2010 09:38



Le commentaire d’un internaute, ou celui d’un concurrent agacé ?


 


Koronin ne prétend pas être la meilleure prépa. Mais plus notre
petite école montera en puissance plus elle stigmatisera contre elle l'irritation de gens que sa réussite dérange.


 


PhM.   



tasha 19/06/2010 10:27



je voudrais savoir pourquoi vous mettez des musiques de films (??) pour la liste de culture G ? croyez vous que ca serve pour entrer à l'inp ?



koronin 19/06/2010 18:59



Qu’apporte donc la culture générale à un concours comme l’inp ?


 


Face à un concours aussi technique que celui de l’inp, peut-on considérer que la culture générale, ici la connaissance de musiques de
films, est superflue au candidat ? Ou permet-elle plutôt une ouverture d’esprit, tout comme en philosophie, d’apprécier le monde artistique et de parvenir à corréler les diverses disciplines
artistiques ? Et ainsi de départager des candidats souvent issus des bancs de l’université avec des profils quasi-identiques ?


 


Tout comme Gershwin (Rhapsody in Blue, An Americain in Paris), Hermann composa pour le cinéma mais écrivit aussi des concertos. Il est
l’un de nos compositeur et chef d’orchestre les plus connu, notamment pour sa collaboration avec Alfred Hitchcock. Il est aujourd’hui considéré comme un
des grands maîtres de la musique moderne.


 


PhM.  



tadou dadou 18/06/2010 17:37



eh ben !