Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos Blog Koronin

Vous êtes dans le Blog des Koronin 2014, culture du dessin, de la peinture, & notre galerie d'Art contemporain en ligne. 

Ce Blog n’est pas un forum mais un espace privé de courtoisie qui vous renseigne de manière transparente sur nos activités professionnelles. Vos interventions engagent votre responsabilité. Vos commentaires sont modérés.Les photographies & vidéos présentées dans ce Blog respectent l’article 226-1 du code pénal français.

Toutes les photos & images présentes dans ce blog sont réglementées par la propriété intellectuelle - droits d'auteurs, par l’article L. 111-1 du code de la propriété intellectuelle, articles L.121-1, L.122-1.).

©Les Koronin

Joindre Les Koronin

Les Koronin : tél & SMS (numéro non surtaxé) : 00.33.(0)6.74.04.76.82 - du lundi au vendredi de 9h à 18h (exceptés jours fériés). Ou en cliquant sur ce lien.

Publié par koronin

Dernier travail d’Anaïs à l’atelier prépa ; Anaïs que les lecteurs du Blog connaissent bien, une jeune graphiste qui oscilla entre préparer le concours des beaux-arts de Paris, côtoya de ses cours en morphologie avant que de bifurquer – aussi libre que l’air ! – vers l’envie de partir en Suisse, peut-être voir Artémis Irenaüs. Après tout, Aurélie Sellin, ex des Beaux-arts, rejoint Morgane Thomassin - ex du MCRBC mais aussi du DMA d’Antibes -  dès cet été pour des projets professionnels dont Morgane vient de me faire part.  

Ma fierté fait encore un bond en avant concernant ces anciens  de la prépa art, pour beaucoup membres du Club de la prépa art.  Je remercie d’ailleurs Anaïs d’avoir accepté l’invitation d’Artémis Irenaüs, avec ces deux bouts d'artistes de qualité, la Suisse n’a qu’à bien se tenir !

Voici donc le dernier travail d’Anaïs à l’atelier prépa ; huiles sur toile (faite main), sujet à sa demande. Un bien beau travail dans lequel Anaïs aura parfaitement saisi les matières, leur représentation graphique par la brosse, le pinceau, chacune d’entre elle est différemment exprimée.

Anaïs n’a pas fait de la peinture cette année. Elle a peint.

Reviens-nous voir, Anaïs.

 koronin-prepa-ensba-natanais.jpg
koronin-ensba-natanais2.jpg
Photos prépa art Koronin / Anaïs Cousin :  huiles sur toiles selon la composition présentée en arrière plan. Anaïs prépara le concours de l’école nationale supérieure des Beaux arts de Paris ( ensba ) avant que de préférer suivre un chemin plus personnel, hors écoles d’art. Nous ne pouvons que l’encourager dans le long parcours de la jeune artiste graphiste qu’elle devient assurément !  

Philipe Morin.

Commenter cet article

hutreux 14/07/2012 18:31


Je croyais que le figuratif n'avait plus droit de cité. Qu'en pensent les profs des grandes écoles pour les concours,

koronin 16/07/2012 13:52



Bonjour, Hutreux.


Voilà un sujet maintes fois traité dans les pages du blog de la prépa, dans des
forums & par les grandes écoles d’art elles-mêmes.


Pour vous répondre & faire taire les internautes étrangement éclairés que l’on croise dans les
forums, je vous citerai deux passages du livret 2012/2013 de l’ENSBA - L’école nationale supérieure des beaux-arts de Paris. Peut-être faut-il rappeler que, dans ce livret d’étudiant -
aisément téléchargeable sur son site -, la grande école d’art publique mentionne d’abord l’importance de conjuguer les éléments fondateurs d’une démarche artistique
et les enjeux de l’art contemporain. Cette grande école d’art a pour fonction de favoriser la diversité des pratiques, la multiplicité des champs d’expérimentation, le décloisonnement et la
transdisciplinarité.


 


 Page 30 :


 


« L’enseignement du dessin, considéré comme une pratique de base transversale à la
pratique en atelier, est obligatoire en première et en deuxième années d’études. L’étudiant reste les deux semestres successifs de chaque année d’études dans le même cours. Il choisit deux cours
différents pendant les deux années, parmi les six proposés par le pôle dessin. »


 


Page 37 :


 


« À la fois compte rendu de la chose vue, outil d’analyse, instrument de réflexion,
épure ou projet, le dessin occupe une place majeure dans la conception d’une oeuvre, que ce soit en peinture, en sculpture ou en vidéo pour l’élaboration de storyboard, mais peut être également
considéré comme une oeuvre en soi. Les cinq enseignants de dessin proposent des approches très diversifiées : du dessin analytique d’après modèle au dessin d’imagination, en passant par le dessin
expérimental autour de la trace, l’empreinte, le signe, l’écriture.


Cet enseignement est obligatoire. »


 


Page 39 :


 


« Les étudiants seront invités à cultiver leur faculté de jouir du regard, le
plaisir de la vue constituant le meilleur antidote à la confusion de l’esprit et la source où puiser le désir de faire. (…)  Sont abordées les
questions de construction, de composition, de forme, de contour, de volume, d’espace, de lumière et d’ombre, des reflets et des luisants, ainsi que celles des détails et des nuances, de leur
choix et de leur nécessaire subordination à l’ensemble. »


 


L’ensba le travaille ici à partir de modèle vivant, ce que nos étudiants font également.
Anaïs, elle, avait choisi de le poursuivre avec une relation entre une & une machine à coudre.


 


PhM