Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos Blog Koronin

Vous êtes dans le Blog des Koronin 2014, culture du dessin, de la peinture, & notre galerie d'Art contemporain en ligne. 

Ce Blog n’est pas un forum mais un espace privé de courtoisie qui vous renseigne de manière transparente sur nos activités professionnelles. Vos interventions engagent votre responsabilité. Vos commentaires sont modérés.Les photographies & vidéos présentées dans ce Blog respectent l’article 226-1 du code pénal français.

Toutes les photos & images présentes dans ce blog sont réglementées par la propriété intellectuelle - droits d'auteurs, par l’article L. 111-1 du code de la propriété intellectuelle, articles L.121-1, L.122-1.).

©Les Koronin

Joindre Les Koronin

Les Koronin : tél & SMS (numéro non surtaxé) : 00.33.(0)6.74.04.76.82 - du lundi au vendredi de 9h à 18h (exceptés jours fériés). Ou en cliquant sur ce lien.

Publié par koronin

Retour à la Galerie des Galeries, cette fois-ci sans conférencier. Nos étudiants(es) en prépa ensad ensba et inp avaient pour travail de retrouver les démarches des artistes exposés, l’exposition par ayant pour thème : « Space for fantasy »

 

prepa-ensba-ensad-a4.jpgprepa ensad ensba inp a3

Photos Koronin : Entre architecte (l'une de nos étudiantes est licenciée de la fac d'archi), futures beuzariennes et restauratrices en peinture, chacun(e) s'informe sur une forme d'art qui chatouille le sentiment.

 

Conçue autour des énergies et des attitudes communes entre art, mode et design de cinq créateurs – H.Vibskov, J.Seymour, M.Arora, V. Olinet & Th.Lelu – l’exposition devait pousser nos étudiants(es) à peaufiner leur compréhension des passerelles tangibles entre imaginaire et réel, à comprendre comment s’étire la limite entre illusion et réalité au point de faire absorber à la normalité une sacrée dose d’incongruité spontanée. Ou comment l’extra visuel   cultive l’attrait du point de rupture qui fait chavirer l’ordinaire, le formel en terrain de jeux et d’expérimentations plastiques. Et ainsi à envisager autrement notre rapport au monde.

 

La démarche de Lelu – « mal fait ou pas fait », qui crée l’unité grâce à la perturbation de collages d’éléments hétéroclites avec humour et jubilation – aura apparemment remporté plus d’une conversation de la part de nos jeunes.

 

PhM.

Commenter cet article